581-222-3232

More than Analyses, Advices.Plus que des analyses, des conseils.

Alexis St-Gelais, M. Sc., chimiste – Vulgarisation

Le contrôle qualité des huiles essentielles est une préoccupation d’importance dans les mondes des saveurs & fragrances et de l’aromathérapie. Mais la plupart du temps, ces huiles ne sont pas employées à l’état pur. Il est en fait recommandé de les diluer avant usage, et une façon logique et populaire de le faire consiste à recourir aux huiles grasses – qui sont des huiles végétales, pour la plupart. Les compagnies du secteur de l’aromathérapie vendent la plupart du temps, en plus de leurs huiles essentielles, une sélection d’huiles végétales assorties.

Si vous utilisez les huiles essentielles depuis un moment et que vous vous êtes renseigné sur le sujet, vous savez probablement qu’un profil de chromatographie en phase gazeuse (GC) réalisé par un laboratoire fiable est un bon indicateur permettant d’attester la pureté et l’identité de vos huiles essentielles.

En fait, la même logique peut s’appliquer aux huiles végétales. Mais comment la qualité du produit peut-elle être contrôlée dans ce cas? Une bonne partie du secret réside dans les acides gras. Chaque huile végétale présente des ratios spécifiques de différents acides gras, qui peuvent donc servir de critère permettant de confirmer l’origine botanique du produit et déceler certaines adultérations.

Il y a toutefois une astuce. La plupart des acides gras ne sont pas présents directement dans les huiles végétales. En majorité (et avec quelques exceptions), ils font partie de plus grosses molécules connues sous le nom de glycérides, qui sont des esters d’acides gras et de glycérol. Une unité de glycérol peut être liée à une à trois unités d’acides gras, et cette molécule lourde se prête rarement directement à l’analyse. Avant l’analyse, le lien unissant le glycérol aux acides gras est donc rompu, et les acides gras sont typiquement convertis en esters méthyliques (Figure 1). Ce sont ces derniers qui sont analysés pour fournir les ratios entre les différents acides gras de l’huile. Une telle analyse est souvent désignée comme profil d’EMAG (pour Esters Méthyliques d’Acides Gras, ou FAMEs en anglais).

Figure 1. Transformation des glycérides en esters méthyliques d’acides gras (EMAG ou FAMEs en anglais).

Tout comme les huiles essentielles, les huiles végétales peuvent être adultérées. Le suivi du profil d’EMAG permet de confirmer une identification botanique par comparaison avec les données de la littérature scientifique.

Pour montrer ce dont a l’air une telle analyse, nous nous sommes attardés à ce produit vendu dans les animaleries du Québec (à noter que nous avons réalisé cette analyse pour notre propre compte, sans lien avec le producteur):

Cette bouteille contient de « l’huile de chanvre 100% pure ». L’huile de chanvre est tirée des graines de Cannabis sativa et devrait présenter quelques acides gras spécifiques. Voici les principaux que nous avons trouvé dans cette huile:

En comparant les pourcentages obtenus et la littérature, il est possible de conclure que cette huile est bel et bien de l’huile de chanvre. Les acides gras clés sont ici les deux isomères d’acides linoléniques, qui sont relativement plus rares que les autres acides gras. Il en va de même pour l’acide stéaridonique, un acide gras rare caractéristique de l’huile de graines de chanvre [2].

Le rapport d’analyse complet peut être trouvé ici: Supplément de chanvre – Rapport

Références:

[1] https://plantfadb.org/

[2] Callaway, J.C., T. Tennilä, D.W. Pate. (1996). Occurrence of « omega-3 » stearidonic acid (cis-6,9,12,15-octadecatetraenoic acid) in hemp (Cannabis sativa L.) seed. Journal of the International Hemp Association, 3(2), 61-63.

More than Analyses, Advices. Call 581-222-3232 or Contact us now

Let’s tackle your challenges together

Every contract is equally important to us. We are proud to develop custom methods of analyses tailored to your innovative products.